Babel de ABK

32894648_1818597245101544_3795379590642270208_n

  • Titre : Babel
  • Auteur : ABK
  • Genre : Dystopie

Résumé:  Blue, Mylo, Kolin et Alec vivent à Babel, la dernière cité de l’humanité, cacher à l’abri des montagnes et de la barrière climatique. C’est quatre orphelins de la zone six se connaissent depuis toujours et forment l’équipe de Light game des Ursa Major. Dans ce jeu de combat spectaculaire, oú les joueurs se battent en utilisant une énergie solide pouvant prendre toutes les formes, l’illusion et la réalité s’entremêlent. 

Mais alors que leur équipe vient de se qualifier pour le tournoi Interzone, il se retrouve pris au cœur d’une intrigue politique et doivent désormais combattre pour survivre, bien loin des arènes. Ballottés sur l’échiquier des puissants, entre secrets, amours naissants et un projet interdit qui menace de les séparer, ils ne peuvent compter que sur leur amitié. Mais l’un deux ment depuis des années.

Hello ! Me revoici pour une chronique un peu particulière. Ceux qui suivent mes aventures sur instagram, savent que j’ai été sélectionné avec d’autre participant par l’agence sélène pour être un éclaireur. Qu’est-ce que cette agence ? C’est un groupe composé de trois jeunes femmes adorables qui se battent pour faire valoir les écris d’auteur francophone (jeunesse et young adult) auprès des maisons d’éditions. C’est aussi, une agence de communication littéraire. Jusque là, vous me suivez ? ^^ En tant qu’éclaireuse, je reçois des manuscrits sélectionnés par l’agence pour donner un avis personnel sur ma lecture et aussi, en parler auprès de potentiels lecteurs. Si j’ai aimé ou pas.

Le premier manuscrit est donc Babel et ce dernier, a été un véritable coup de cœur ! Je ne m’y attendais vraiment pas, car généralement, je ne suis pas une grande amatrice de dystopie. La dernière qui m’avait plu, était Illuminae. Du mieux que je le peux, je vais essayer de vous relater

Tout d’abord, Babel est un monde futuriste qui se déroule plusieurs années après le nôtre. Enfermée dans une bulle, les habitants de Babel évoluent selon une hiérarchie bien précise. En effet, chaque niveau de vie est divisé en sept zones. Les deux premières abritent une population aisée, tandis que les autres sont plus précaires. Ce qui souligne un univers où l’inégalité riche/pauvre n’a toujours pas été éradiqué et cela, malgré la catastrophe qui a touché la terre.

Nous allons donc suivre des orphelins de la zone six, mais pas n’importe quels orphelins. Ils ont la particularité de pratiqué un sport apprécié à Babel : le light game. Quel est le but de ce sport ? Ce sera à vous de le découvrir ! (Je ne vais pas trop en dire :p)

Ce qui m’a tout de suite interpellé, c’est l’ambiance dans lequel Blue, Kolin, Mylo et Alec ont grandi. En parlant d’orphelinat, on s’attend au cliché habituel de l’endroit austère, mais ce n’est pas du tout le cas ! A l’inverse, ce lieu est rempli d’amour et de chaleur. La femme qui tient cet endroit, ce nomme mademoiselle Tess et elle m’a tout de suite plu. Bienveillante et respectueuse, ce personnage, ne désire que le bien pour les enfants qu’elle élève. En quelque sorte, je lui ai trouvé un rôle de mère de substitution et l’auteur, a su retranscrire ce sentiment.

Ensuite, j’ai beaucoup aimé la relation qui lie les quatre personnages principaux. Au-delà de l’amitié, ils se comportent comme des frères et sœurs. Ils veillent l’un sur l’autre et cela m’a ému. De plus, chaque personnage à une personnalité bien définit. Ce qui les rend d’autant plus réaliste. Plus particulièrement, le personnage de Kolin m’a touché. Lui qui se bat avec plus de difficulté en raison de son orientation sexuelle. Encore une fois, l’univers de Babel, montre très clairement que certains préjugés ont la vie dure.

Parlons de l’intrigue. Je l’ai trouvé très intéressante et surtout, très bien développée. Doucement, on s’immerge dans ce monde et on y apprend ses codes. Puis, les évènements se déroulent de plus en plus vite et je me suis vite laissé happer par l’action. Elle est très présente. Surtout à la fin, où nous avons une rafale de bouleversement. Honnêtement, je retenais mon souffle tant l’enchainement était parfait.

Si je devais retenir un seul point négatif, mais qui ne l’est pas totalement. Je dis cela, car ce n’est pas quelque chose qui m’a dérangé dans ma lecture. Dans le résumé de l’histoire, on nous laisse sous-entendre qu’un des protagonistes ment sur ses réelles motivations. Je pensais, qu’on ne le découvrirait qu’à la fin ou du moins au milieu, mais c’est en réalité vers le début que l’on apprend son identité. Cela m’a légèrement fait tiquer, mais ce n’était pas quelque chose gênant. En effet, ce point es très important dans le déroulement de l’intrigue, mais ce n’est pas le point principal selon moi. J’ai plutôt envie de dire, que c’est le haut de l’iceberg.

En conclusion, ce livre a été un véritable coup de cœur ! Je l’ai trouvé remplit d’action et de bienveillance. On n’y parle pas seulement d’un monde post-apocalyptique, mais aussi, de relations fraternelles et d’amour. Il est touchant, inventif et terriblement addictif !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s